2010-05-01

Réponse à un revanchard.

Quant à savoir qui a occupé quoi quand et comment dans l'espace méditerrannéen, je pense que des chercheurs à l'instar de Donald Wiedner s'y sont penché au moins depuis la fin des années 1950. Ce scientifique étudiait la civilisation de l'Afrique noire et évidemment, l'occupation des territoires.
Il semblerait que les Berbères, Arabes et Européens sont issus d'une même branche ethnique qui aurait ses origines entre la pointe sud de la mer Rouge et les hauts lacs du Kenya, c'est-à-dire au coeur de cette Afrique.
Les Berbères furent les premiers occupants de l'Afrique du Nord mais il se peut aussi qu'ils aient repoussé la branche nigérienne vers les sud, et ces derniers la branche des pygmées vers l'équateur à l'abri dans la forêt.

Alors que les Berbères remontèrent vers l'Afrique du nord en longeant le Nil, la branche sémitique se dirigea vers l'Est, migra vers la Mésopotamie et plus loin encore. Mais deux autres branches orientales revinrent sur leur pas. L’une au nord de la Méditerranée et l'autre au sud.
On peut remonter très loin dans les luttes fratricides de l'humanité pour l'occupation des sols, et s'il fallait tout remettre à zéro je doute que nous serions là où nous sommes aujourd'hui.

Remonter dans le passé, pour découvrir la trajectoire de l'Homme dans ce qu'il a créé en bégayant est à mon sens une belle leçon à partager avec tous, bien plus belle que celles que l'on diffuse en déterrant l'esprit de vengeance pour préparer les guerres du futur, celles que des penseurs bien à l'abri aujourd'hui susurrent à leurs enfants pour demain, sachant que les vaincus de demain se vengeront sans doutes sur leurs petits enfants parce que leurs aïeux n'auront pas su oser la paix... 

 Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle ? C'est le pardon qui doit y mettre fin (légende shintô).